Les Auxiliaires de cultures

Les auxiliaires sont les ennemis naturels des ravageurs des cultures : prédateurs, parasites, ou encore agents de certaines maladies qui détruisent les nuisibles. 

Ce sont aussi les insectes pollinisateurs, responsables de la fécondation d’un grand nombre de plantes cultivées.Conserver ou restaurer leurs habitats, c’est s’attacher les services gratuits d’une multitude d’espèces.

Favoriser les auxiliaires, c’est tirer parti de la lutte naturelle pour maîtriser le développement des ravageurs. Pour cela, il faut créer des habitats favorables. La lutte biologique s’appuie sur les auxiliaires de culture.

Ci-dessous vous pouvez observez un tableau d'utilisation des auxiliaires ( assez complet-xe ! ) :

 

Les auxiliaires sont classés en plusieurs catégories :

- les prédateurs, qui tuent et mangent leur proie

- les parasites, qui pondent un œuf dans leur proie

- les micro-organismes, qui contaminent leur proie

Puceron noir du coton : Ces petits insectes sont des piqueurs-suceurs. Il en existe de très nombreuses espèces, des formes différentes ainsi que des couleurs variées. Lors de la mue du puceron, celui-ci abandonne sa vieille peau qui se colle sur les feuilles. Il secrète un abondant miellat sur lequel peut se développer de la fumagine noire.

Puceron vert de la tomate : Il existe d'autres espèces de puceron ainsi que d'autres auxiliaires de culture. Pour avoir une détermination, vous devez faire parvenir une feuille de votre plante contaminée avec le ravageur. Mettre cette feuille dans une petite boîte incompressible et l'envoyer par la poste à la maison des insectes (adresse ci dessus).

Adalia larve et adulte

Cible : Toutes les espèces de pucerons. L'auxiliaire préfère les conditions extérieures.

Indice d'activité : Très rapidement les larves consomment les pucerons et la population de ces derniers décroît.

Aleurode : L'adulte est blanc et mesure environ 1 mm, situé souvent en haut de la plante. Ses larves sont blanches, cachées sous les feuilles et sécrètent un abondant miellat, sur lequel peut se développer de la fumagine noire.

Encarsia Formosa et Eretmocerus Eremicus :

Cible : Les larves des aleurodes des serres.

Indice d'activité : 2 semaines après l'apport, les larves d'aleurodes changent de couleur. Certaines vont devenir noires, parasitées par l'Encarsia, d'autres vont devenir jaunes, parasitées par l'Eretmocerus.

Araignée rouge (Tetranyque)

Bien que ne faisant pas parti des insectes, ils y sont souvent associés. Ils mesurent 0,5 mm et sont sous les feuilles. Certaines espèces peuvent tisser des toiles pour se protéger. On les rencontre sur les arbres, les haricots, les fraisiers et les rosiers, ainsi que sur de nombreuses plantes d'intérieur.

Amblyseius californicus

Cible : Toutes les espèces de Tetranyques, entre autres. A la loupe, ces acariens sont jaunes ou rouges, avec des tâches noires sur le flanc. L'Amblyseius survit en l'absence de proies.

Indice d'activite : Présence des Amblyseius dans les colonies d'acariens. Assez rapidement, il n'y a plus d'acariens vivants.

L'utilisation d'auxiliaires permet de réduire, voire de supprimer, l'emploi de pesticides. Cela a un impact favorable sur l'environnement, l'homme et la plante.

La plupart de ces auxiliaires requièrent une certaine température pour obtenir un résultat. C'est pour cela qu'ils sont principalement utilisés sous serre. Néanmoins, quelques-uns sont très adaptés aux conditions extérieures.

Attention vérifier, ci dessous, le tableau de compatibilité des produits phytosanitaires (délai après traitement chimique) avant utilisation d'auxiliaires

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×